Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Singapour – Obsessions

Singapour.

À Singapour, la hauteur des immeubles est limitée, l’île est petite et la proximité de l’aéroport fait que les avions peuvent être conduits à survoler la ville.

Des motifs de sécurité font culminer les gratte-ciel à 277 mètres, ce qui est un peu court pour gratter le ciel, sauf si on a les ongles très longs.

À propos, c’est l’occasion de parler de la coutume chez beaucoup de messieurs chinois de se laisser pousser l’ongle de l’auriculaire gauche, voire d’autres doigts.

C’est une pratique assez répandue, j’ai reçu plusieurs explications sur ce point, mais j’ignore laquelle est vraiment pertinente. Ce serait une marque de distinction propre aux lettrés, les mains laborieuses des paysans ne pouvant conserver des ongles longs. Ou bien, ce serait liée à une superstition concernant la pointe de l’auriculaire qui devrait atteindre la deuxième phalange de l’annulaire afin d’éviter un destin néfaste. Il y a encore une autre version, mais la censure, très vigilante à Singapour, ne me laisserait pas l’exposer.

Enfin, nos amis singapouriens sont très frustrés de voir tous leurs voisins asiatiques élever sans complexe des tours de plus en plus vertigineuses, tandis qu’eux en sont réduits à un nanisme immobilier, sans même le secours de talonnettes.

C’est tout de même étrange, cette obsession à vouloir constamment ériger de hautes tours aux proportions avantageuses…

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2024 Libre voyageur

Theme by Anders Norén