Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Huhuhuhu !

Batad, Territoire Ifugao, Cordillère philippine, Philippines.

Ce coq (et ses petits camarades) commence tellement à me taper sur les nerfs avec ses « huhuhuhus » (cocoricos en philippin) ininterrompus depuis 3 heures du matin (il ne faut pas croire ceux qui vous disent que les coqs ne « chantent » qu’au lever du soleil, c’est une légende rurale) que j’ai commandé du poulet Adobong (mariné dans du vinaigre et du soja, une spécialité du coin) pour le déjeuner.

C’est le genre de petite vengeance mesquine qui vous fait toucher du doigt le plaisir que doivent prendre les braves gens qui dénoncent leurs voisins arméniens sans papiers à la Préfecture.

Après déjeuner, plus de « huhuhuhus » : soit le coq est passé à la casserole, soit la punition a eu valeur d’exemple pour toute la gent coquine du village.

On pendait bien des loups à l’entrée des villages au Moyen-Âge, histoire de frapper l’imagination de leurs congénères et de leur faire entendre qu’ils n’étaient pas les bienvenus.

Bon, ce n’était pas d’une efficacité redoutable, mais il faut croire que le coq est plus malin que le loup, ou plus trouillard.

 

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2024 Libre voyageur

Theme by Anders Norén