Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

À l’ombre de l’olivier

Baalbek, Liban.

En mai 1972, le jeune Hassan vint dans les ruines de Baalbek conter fleurette à la belle Mariam.

Assis sur une colonne dorique, ils mangèrent des olives brunes de la Beeka et échangèrent moult baisers et serments passionnés.

Avant de quitter les lieux, Hassan creusa un trou et y mis un noyau d’olive.

Quarante ans plus tard, quand Mariam, moins fraîche et plus acariâtre, l’accable de reproches, le vieil Hassan vient s’asseoir ici, tranquille, à l’ombre de son olivier.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2024 Libre voyageur

Theme by Anders Norén