Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Place aux Lions, Ramallah

Ramallah, pays imaginaire et rêvé de Palestine.

Place Al-Manara ou place aux Lions.

Les Palestiniens revendiquent Jérusalem-Est comme capitale, mais Ramallah se trouve être la capitale de facto de la Palestine. Le siège du gouvernement, les ministères et les représentations nationales (on ne dit pas « ambassade » pour un pays imaginaire) s’y sont installés.

Ramallah est en pleine croissance en dépit du fait qu’Israël contingente sévèrement les constructions nouvelles.

L’une des raisons de ces progrès est que les Européens financent généreusement les projets de développement à Ramallah afin d’entériner son statut de capitale, et faire oublier le cas de Jérusalem, source de conflits avec les Israéliens.

La place Al-Manara est l’endroit où les habitants se rencontrent, content fleurette et manifestent.

Nous sommes le 15 mai, le 65e anniversaire de la Nakba (la Catastrophe), où l’on commémore l’expulsion des Palestiniens lors du conflit israélo-arabe de 1948 qui aboutit à la création de l’état d’Israël.

Il y a actuellement cinq millions de Palestiniens réfugiés dans les pays alentours, pour la plupart démunis et privés des droits élémentaires, aussi réclament-ils le droit au retour en Palestine, ce à quoi Israël s’oppose systématiquement, craignant un déséquilibre démographique, et une pression internationale accrue.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2024 Libre voyageur

Theme by Anders Norén