Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Dindons de la farce

Chetumal, capitale de l’État libre et souverain de Quintana Roo, États-Unis mexicains.

En 1938, suite à plusieurs années de grèves des ouvriers du pétrole pour obtenir des conditions de travail décentes, et conséquemment au refus narquois des compagnies pétrolières étrangères de les satisfaire ou de parvenir à un compromis, ceci alors même que des enquêtes avaient prouvé que les profits de l’industrie au Mexique permettaient aisément de répondre aux revendications ouvrières, le président mexicain Lazaro Cardenas nationalisa toutes les entreprises pétrolières.

S’ensuivit un boycott généralisé des exportations mexicaines par les grands perdants de l’affaire, les États-Unis, les britanniques et les Pays-Bas.

Et les ouvriers du pétrole, me direz-vous ? Une fois la nationalisation effectuée, leurs revendications ne furent pas satisfaites et leurs salaires bientôt diminués…

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2024 Libre voyageur

Theme by Anders Norén