Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Le jeu de balle mésoaméricain

Tikal, Guatemala.

Au premier plan, près du flanc de la pyramide, entre ces deux bâtiments allongés de forme caractéristique, c’est un terrain du jeu de balle, dit « jeu de balle mésoaméricain » parce que pratiqué dans toute l’Amérique centrale par tous les peuples précolombiens.

Différentes théories s’affronte sur ce jeu. On sait qu’il s’agissait de faire passer, sans user de ses mains ou de sa tête, une lourde balle de caoutchouc par un anneau de pierre. Cet anneau était enchâssé verticalement dans le mur d’un des bâtiments délimitant le terrain. Ici, l’anneau a disparu.

On ignore le nombre exact de joueurs, de deux à six probablement.

On connaît en revanche la nature religieuse du jeu, un sacrifice humain devait certainement le conclure. L’offrande était-elle le perdant ou le gagnant ? Cela n’a pas encore été élucidé.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2024 Libre voyageur

Theme by Anders Norén