Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Virginité cachée

Tikal, Guatemala.

Virginité cachée.

Au pied des pyramides sont des pierres levées plates, et devant chacune de ces pierres se trouve un disque épais.

C’est sur ce disque qu’étaient menés les sacrifices humains.

Le thorax de l’offrande était ouvert à vif avec un couteau d’obsidienne, une pierre volcanique noire coupante comme le verre, son cœur chaud et palpitant arraché de la poitrine et offert au dieu.

Notre compagnon mestizo, répondant au doux nom de Loïc (qu’il pense naïvement être d’origine anglaise), nous apprend que les sacrifiés étaient probablement volontaires. Parmi eux, des guerriers vaillants et des jeunes filles vierges.

Aujourd’hui, les descendants des Mayas conduisent des cérémonies religieuses sur le site même de Tikal avec l’aval des autorités civiles guatémaltèques.

Ils procèdent toujours à des sacrifices rituels, mais Loïc nous assure que les offrandes humaines sont désormais proscrites.

« De toute façon, il n’y a de risque que si vous êtes vierge, c’est une denrée rare aujourd’hui, vous devriez tous être à l’abri » lance-t-il en souriant.

Parmi mes quelques camarades d’exploration est une jolie américaine de vingt ans, son regard devient soudain vague, sa bouche crispée, son corps tendu…

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2024 Libre voyageur

Theme by Anders Norén