Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Salai, le diablotin de Léonard

Musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie.

Mona Vanna, ou Lisa del Giocondo.

Ce tableau, une Joconde nue, est attribué à l’école de Léonard de Vinci, c’est à dire à l’un des peintres travaillant avec le maître.

Pour la plupart des spécialistes, c’est l’oeuvre de Salai (« petit diable » en italien), le disciple favori de Léonard, et probablement son amant.

Ce qui est amusant, c’est que Salai, un beau jeune homme aux traits androgynes, a lui-même souvent posé pour le maître, il est ainsi le modèle du Saint Jean-Baptiste très dyonisiaque du Louvre, et les spécialistes italiens de Vinci pensent qu’il serait en fait le modèle de la Joconde, ce que les chercheurs français réfutent avec énergie…

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2024 Libre voyageur

Theme by Anders Norén