Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Constantine

Constantine, République algérienne démocratique et populaire.

Le Pont Sidi Rached à l’entrée de la ville et des gorges du Rhumel (plus précisément Oued Rhumel, « oued » désignant une rivière ou un lit de rivière, d’où les nombreux « Bab el Oued » en Algérie, « porte – bab – donnant sur le lit de la rivière »).

Sous le pont, à gauche, à flanc de rocher flanqué d’un genre de minaret, c’est la zaouïa, une sanctuaire dédié à un saint soufi nommé Sidi (« saint ») Rached. Les autorités musulmanes les plus orthodoxes ne sont jamaIs très partisanes du culte de ces marabouts qui s’apparentent pour eux à de l’idolâtrie.

Les maisons de pierre ocre sur le plateau rocheux sont de style traditionnel, les bâtiments blancs sur les côtés ont été construits par les Français.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2021 Libre voyageur

Theme by Anders Norén