Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Le roi Hérode

Césarée, Israël.

Caesarea Maritima fut fondée entre -22 et -10 par Hérode Ier le Grand, roi de Judée.

Hérode est connu des grenouilles de bénitier comme celui qui aurait ordonné le Massacre des Innocents, le meurtre de tous les nourrissons de la région de Béthléem afin d’éviter la venue du fameux « roi des Juifs« , Jésus, prédit par la prophétie.

La mort d’Hérode en 4 avant Jésus-Christ et le décalque évident sur l’histoire de Moïse ôtent beaucoup de crédibilité à cet épisode des Évangiles, comme à d’autres…

Hérode était issu d’une famille édomite, un peuple sémitique du sud de la Cisjordanie, récemment convertie au judaïsme pour des raisons politique, mais fortement hellénisée et pro-romaine. Sa mère était une princesse nabatéenne, apparentée au roi de Petra.

Après bien des vicissitudes, alliances et guerres, naviguant entre Parthes, Juifs, Nabatéens et Romains, partisan, après la mort de César, de Marc Antoine puis d’Octave, futur Auguste, il parvient à se faire nommer roi de Judée par le Sénat romain. Il consolide alors son pouvoir, notamment en faisant assassiner tous les membres, dont sa propre femme, de la dynastie royale et sacerdotale des Hasmonéens, parents du célèbre combattant de la guerre contre Rome, Judas Maccabée.

Son goût du sang mis à part, Hérode est avant tout un roi bâtisseur, l’un des plus grands de l’Histoire. Il fit construire de nombreuses villes, éleva des forteresses, dont Massada, et édifia nombre de monuments sur les territoires actuels d’Israël, du Liban (Tyr, Byblos, Sidon) et de Jordanie, sur l’île de Rhodes et jusqu’à Sparte et Athènes.

Mais sa grande œuvre fut la refondation du Second temple de Jérusalem, qu’il dota de l’esplanade colossale et des hauts murs qui sont aujourd’hui le Mont du Temple et le Mur des Lamentations, chantier ayant employé alors plus de 10 000 hommes.

Le Temple d’Hérode est à vrai dire un troisième Temple, le second ayant été démonté pour être replacé au sommet de l’esplanade, là où se trouve de nos jours le Dôme du Rocher.

Quant à Césarée, nommée en hommage à l’empereur Octave Auguste, fils adoptif de Jules César, ce fut l’un des projets les plus ambitieux du roi et de l’époque : un port artificiel gigantesque, protégé par de puissants brise-lames construits par des plongeurs. Aussi, un amphithéâtre de 4 000 places (que voici) et un cirque pouvant accueillir 10 000 spectateurs pour assister à des courses de chars, des combats de gladiateurs et d’animaux, comme des lions et des crocodiles.

Hérode choisit Césarée comme capitale, expulsant la population juive pour en faire une ville exclusivement grecque, y édifiant même un temple dédié au culte impérial romain. Le roi de Judée et refondateur du Temple de Jérusalem était très peu juif lui-même.

Hérode le Grand mourut d’une démangeaison à l’entrejambe : il se gratta tant que la gangrène l’emporta.

On a connu fin plus glorieuse…

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén