Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Mont du Temple / Esplanade des Mosquées

Jérusalem, Israël.

Vue sur la vieille ville depuis le Mont des Oliviers.

On distingue bien l’immense esplanade (dite Esplanade des Mosquées ou Mont du Temple selon les interlocuteurs, 488 m x 315 m) construite par le roi Hérode pour accueillir le Second Temple.

Rasée par les légions romaines de Titus en 70 lors de destruction de Jérusalem, l’esplanade supporte désormais le Dôme du Rocher (doré), la Mosquée al-Aqsa (gris de plomb à gauche), quelques autres édifices musulmans et des jardins.

Le Dôme du Rocher est situé â l’emplacement approximatif du Temple. Selon la tradition juive, il abrite le sommet de la montagne où Abraham monta offrir son fils Isaac en sacrifice à Dieu avant qu’un ange n’arrête son bras.

Selon le Coran, c’est en ce point précis où le prophète Muhammad atterrit avec sa monture Buraq (« éclair », une sorte de mule fantastique) lors du voyage nocturne qui le mena de La Mecque à Jérusalem puis de Jérusalem au ciel.

C’est au nom de ces invraisemblables fantaisies que des hommes s’entretuent joyeusement en ce lieu…

En 1967, la Guerre des Six jours permit aux Israéliens de réaliser d’importantes conquêtes territoriales, dont la Cisjordanie, la vieille ville de Jérusalem et le Mont du Temple/l’Esplanade des Mosquées.

Le général Moshe Dayan définit alors un statu quo qui veut qu’il est interdit aux Juifs de venir prier sur l’Esplanade.

Les rabbins interdisent de surcroît à tout Juif de fouler le sol du Mont du Temple de crainte de marcher à l’emplacement du Saint des Saints, le sanctuaire intérieur du Temple, où seul le Grand-Prêtre pouvait accéder et où Dieu en personne se manifestait, et de commettre ainsi un ultime sacrilège.

En pratique, l’accès au Mont du Temple est contingenté pour les non-Musulmans, il n’est possible qu’à certaines heures et que par une rampe de bois s’élevant près du Mur des Lamentations. Les Musulmans peuvent en revanche y venir à toute heure, par plusieurs portes.

Le statu quo a été violé à de nombreuses reprises. Des violences ont souvent eu lieu sur l’Esplanade des Mosquées, du fait de Juifs et de Musulmans, en dépit de diverses résolutions sur le statut toujours controversé de cet endroit.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén