Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Ambrosio, écureuil de Barbarie de son état

La Oliva, Île de Fuerteventura, Îles Canaries, Royaume d’Espagne.

En 1708, Madrid appointa un gouverneur militaire pour l’île de Fuerteventura.

Jouissant d’une presque totale autonomie du fait de l’éloignement de la métropole et de l’absence de ressource exploitable pour l’Espagne, le colonel Sánchez-Dumpiérrez étendit son pouvoir jusqu’à régner sans partage depuis son manoir de La Oliva, transmettant sa charge à ses descendants en un gouvernorat héréditaire.

Ce régime des Colonels perdura jusqu’à 1859, quand Isabelle II d’Espagne décida de reprendre le contrôle de l’île.

À l’arrière-plan, c’est donc la Casa de los Coroneles, le siège du pouvoir local pendant 150 ans. Devant, voici Ambrosio, écureuil de Barbarie de son état.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén