Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Conquête des Canaries

Betancuria, Île de Fuerteventura, Îles Canaries, Royaume d’Espagne.

Jean de Béthencourt était un puissant seigneur normand, né en 1360 à Grainville-la-Teinturière dans le pays de Caux.

Il était conseiller et chambellan de Charles VI, qui deviendra fou à 24 ans, tuant à coups d’épées 6 hommes de sa suite (Game of Thrones n’a rien inventé). Après cet épisode, le roi sera convaincu d’être en verre, se faisant transporter dans un char à bœufs rempli de coussins pour éviter de se briser…

Quant au seigneur de Béthencourt, la Guerre de Cent Ans l’avait ruiné, et il s’était fait pirate pendant un temps, ajoutant des ennuis judiciaires à ses difficultés financières.

Fort opportunément, le pape Benoît XIII, à Avignon, écrit une bulle (un parchemin scellé, du latin « bulla » qui signifie sceau) accordant des faveurs spirituelles (rémission de péchés, ticket en première classe pour le paradis) pour ceux qui participeront à la conquête des Îles Canaries.

Quelques explications s’imposent :

– les Canaries sont peuplées depuis la plus lointaine Antiquité par un peuple berbère venu du continent africain, les Ganches ;

– les Ganches ne sont pas commodes, ils ont mis la pâtée au prince de Castille Louis de la Cerda lors d’une tentative de débarquement ;

– aux Canaries pousse un lichen rougeâtre qui donne un colorant, l’orseille, utilisée par les tisserands européens ;

– Grainville-la-Teinturière, la seigneurie de Jean de Béthencourt, est, ainsi que son nom l’indique, une ville où l’industrie textile est très développée, et où l’on fait grand usage de l’orseille ;

– le pape Benoît XIII est un « antipape« , c’est le pape des Français et des Castillans, tandis qu’à Rome règne le pape des Allemands et des Italiens, c’est la période du Grand schisme d’Occident, avec 2 ou 3 papes coexistants, à Rome, Avignon, Pise ou Rodez ;

– la garde de Benoît XIII est commandée par Robert de Bracquemont, l’oncle de Jean de Béthencourt, lui aussi seigneur normand, et ayant combattu au service du roi de Castille.

On voit bien que toute l’affaire de cette expédition aux Canaries est liée aux intérêts économiques de la famille de Jean de Béthencourt, avec en arrière-plan la bénédiction du roi de Castille.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén