Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Antipape

Betancuria, Île de Fuerteventura, Îles Canaries, Royaume d’Espagne.

Dans l’église de Santa María de Betancuria.

Remarquez les bras articulés du Christ, permettant de l’exposer en croix lors de processions. Il est de magnifiques exemples du même procédé au Musée du Moyen-Âge à Paris.

L’église actuelle est du XVIIe siècle, l’ancienne cathédrale, édifiée au temps de la conquête, en 1410, fut détruite par des pirates barbaresques.

Au fait, pourquoi l’église actuelle n’est-elle pas une cathédrale ?

C’est lié à l’histoire du Grand schisme d’Occident et à celle de la conquête de Lanzarote et Fuerteventura par Jean de Béthencourt.

Quand le seigneur normand s’empare de l’île de Lanzarote en 1402, il le fait avec un mandat spirituel de Benoît XIII, l’anti-pape d’Avignon, dont le chef des gardes se trouve fort opportunément être l’oncle de notre ami Béthencourt.

Les Normands s’installent d’abord sur le littoral de Lanzarote, au lieu-dit Costa del Rubicón, du latin « rubico« , rouge, à cause de la proximité du volcan de la Montaña Roja, « montagne rouge ».

Jean de Béthencourt, tout nouveau roi des Canaries, établit en 1410 un évêché (dont le diocèse s’étend sur toutes les Canaries) dans un ermitage dédié à Saint Martial de Limoges. L’évêque des Canaries a donc sa cathédrale (l’église siège de l’évêché) à l’ermitage San Marcial del Rubicón à Lanzarote, sous le patronage de l’anti-pape Benoît XIII.

Le problème, c’est que nous sommes en plein Schisme d’Occident. Il y a maintenant 3 papes : à Avignon l’anti-pape Benoît XIII, bon ami de la famille Béthencourt, à Pise l’anti-pape Jean XXIII, et à Rome le pape Grégoire XII.

Pour mettre fin à la crise schismatique, on pousse Jean XXIII et Grégoire XII à abdiquer et on élit en 1417 un nouveau pape, Martin V, que tous ou presque reconnaissent désormais comme le seul pape.

Tous ou presque, parce que Benoît XIII refuse d’abdiquer. Il doit quitter Avignon quand le roi de France cesse de le soutenir, et part trouver refuge à Peñiscola en Aragon.

L’évêque de San Marcial del Rubicón reste obstinément fidèle à Benoît XIII et refuse de se soumettre au nouveau pape Martin V. Ce dernier est dès lors contraint à créer en 1424 un autre évêché des Canaries à Fuerteventura, à Betancuria, dans l’église Santa Maria.

Il y a donc à ce moment-là deux évêques et deux cathédrales concurrentes des Canaries, l’une à Lanzarote, l’autre à Fuerteventura.

En 1431, l’évêque de Lanzarote reviendra à de meilleurs sentiments, il reconnaîtra Martin V, qui dissoudra l’évêché surnuméraire. L’église de Santa Maria de Betancuria n’aura finalement été cathédrale que durant sept courtes années.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén