Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Spreepark

Berlin, Allemagne.

Spreepark, parc d’attractions abandonné.

L’histoire de cet endroit est plutôt intéressante, jugez-en.

À l’origine, il s’agissait du seul parc de loisirs de la RDA (l’Allemagne de l’Est communiste pour les moins assidus en cours d’histoire-géographie), et le seul de l’agglomération berlinoise.

À la réunification, le parc est confié à une société associée à la ville de Berlin, qui acquiert nombre d’attractions spectaculaires mais finit par faire faillite en 2002.

Quelques mois avant la faillite, le gérant embarque frauduleusement 6 des attractions du parc, dont le « Tapis volant », dans des conteneurs pour le Pérou, où il tente de monter un Lunapark, sans succès.

Il essaie alors de se refaire en réexpédiant le fameux Tapis volant en Allemagne depuis Lima, non sans avoir pris soin de dissimuler 180 kg de cocaïne dans les poteaux de l’attraction… Par la suite, les Montagnes russes qui faisaient la réputation du Spreepark furent transportées à Europark, une installation foraine du sud de la France.

Un dernier point : 13 attractions du Spreepark avaient été en fait initialement rapportées du parc de Mirapolis après sa fermeture.

Mirapolis fut une tentative de monter un parc d’attractions à Cergy-Pontoise en région parisienne, sur le thème des romans, fables et contes français.

Au milieu du parc trônait une statue de Gargantua de 35 mètres, la plus haute d’Europe et la seconde au monde après la Statue de la Liberté.

Mirapolis fut ouvert de 1987 à 1991 et ne fut jamais rentable. Il est aujourd’hui à l’abandon, tout comme le Spreepark.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén