Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Palacio Barolo

Buenos Aires, Argentine.

Le Palacio Barolo, le premier gratte-ciel d’Amérique du Sud, avec ses cent mètres de hauteur, achevé en 1923.

Son commanditaire, Luis Barolo, milliardaire d’origine italienne, souhaitait y abriter les cendres de Dante Alighieri, considérant, au sortir de la Première guerre mondiale, que l’Europe courait à sa perte et qu’il fallait en préserver les richesses essentielles dans un endroit sûr, en Amérique.

L’architecte, également italien, Mario Palanti, partageait la passion de Barolo pour Dante. Il conçut la tour comme un hommage à la Divine Comédie.

Le sous-sol et le rez-de-chaussée représentent ainsi l’Enfer. Les étages 1 à 14 le Purgatoire, et les derniers, du 15 au 22, le Paradis. Les 100 mètres de l’édifice sont les 100 chants du poème.

Le Palacio Barolo est surmontée d’un phare, toujours fonctionnel, contenant 300 000 bougies, et permettant d’envoyer des signaux à Montevideo, de l’autre côté du Rio de la Plata à 213 km de là, visibles du sommet du Palacio Salvo, édifice similaire dessiné par le même architecte.

L’idée était de créer les colonnes d’Hercule du Nouveau Monde, pour remplacer celles d’un Ancien Monde voué à disparaître.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén