Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Une passe pour un gramme d’or

Brownsberg, Suriname.

Depuis la petite montagne (500 mètres d’altitude) du Brownsberg, dans le parc naturel du même nom.

La tache blanche à gauche et celle cuivrée au centre sont des mines d’or. À droite, les îlots du lac de Brokopondo créé par l’inondation due au barrage d’Afobaka.

Le toponyme « Brownsberg » provient d’un chercheur d’or du nom de John Brown qui tenta le premier d’extraire le métal précieux des flancs de la colline. D’autres ont essayé depuis, leurs carrières illégales percent le parc de part en part.

Les chercheurs d’or génèrent une économie parallèle autour de leurs exploitations.

Une passe est payée un gramme d’or, qui se négocie chez les joailliers chinois de Paramaribo à près de vingt euros.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén