Libre voyageur

Flâneries indiscrètes dans un vaste monde

Obélisque de Central Park

Central Park, Manhattan, New York, États-Unis.

L’obélisque de Central Park, dit l’Aiguille de Cléopâtre, don du Khédive Méhémet Ali, fondateur de la dernière dynastie égyptienne.

Les inscriptions hiéroglyphiques gravées dans le granit datant des règnes de Thoutmôsis III (XVe siècle AEC) et Ramsès II, encore très lisibles avant le transport de monument depuis Alexandrie en 1880, ont été très érodées par la pollution new-yorkaise.

Après Paris et Londres, New York se devait d’avoir son obélisque, et le rusé Khédive, soucieux d’entretenir de bonnes relations commerciales avec la puissance montante, et dans le but de contrecarrer les manœuvres des empires coloniaux français et britannique, se fit un plaisir d’offrir celui-ci au consul américain au Caire, la charge, et le coût, du délicat transport lui étant laissée.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Libre voyageur

Theme by Anders Norén